Compte-Rendu du Grand Boucan

d’été austral

Table de Nouvelle Calédonie

(15 décembre 2018)

Journée ensoleillée, mais très ventilée par un alizé soutenu de 20 à 25 nœuds. Les arrivées s’échelonnent, et en début d’après-midi, après une navigation au près serré et quelques avaries mineures, tout le monde est là. 14 navires et 20 Frères présents, 55 personnes au rendez vous.

Pendant que certains se reposent ou plongent dans les eaux claires de la Baie de la Tortue à l’Ile Ouen, d’autres hissent les pavois ou préparent les agapes du soir…

A 17 heures, les Frères se retrouvent sur « Argadal » pour le dernier conseil de l’année.

Le Grand Frère L’Affourché ouvre la séance par un état des nombreuses activités de l’année écoulée dont le Zaf mondial. Il évoque aussi le cas de notre Frère  La Teignouse , déclaré « perdu dans les brumes ».

Le subrécargue Garde-temps fait un bilan de la caisse de bord des Frères.

Les deux rapports étant acceptés, et en l’absence d’autres questions, la sympatique réunion s’achève par un grand « Orsa ! »

A 18 heures 30, tout ce petit monde (Frères, Captivantes et invités) se retouve à terre pour le début des festivités, tous vétus de leurs plus belles tenues !

Les Frères se serrent autour de la table après avoir déposé leurs armes à l’entrée.

Le Grand Frère l’Affourché ordonne à notre maître d’armes Vitole de Galère de faire tonner le canon, ce qui entraîne un grand « Orsa ! »

Puis, il fait l’appel des Frères présents : (Vent de Galerne, Chadburn, Serre File, Pousse Rapière, Côte en Deux, Serre Boulons, Vitole de Galère, Craque Membrures, l’Affourché, Corne de Brume, Patachou, Silicone, Simos, l’Hermine, l’Exocet, La Goëlle, Garde-Temps, Old Nick, Sans Quartier, Tacaud)

et de ceux qui sont en mer.

Tous se mettent debout, tricorne ôté, à la mémoire des Frères « partis naviguer sur des mers toujours sereines ».

Vitole de Galère demande la parole pour évoquer les étendards régionaux qui flottent au vent, en barre de flèche des fiers navires de Frères (breton, nantais) et demander de reconnaître un nouveau venu s’ajouter sur 3 bateaux. (celui-ci, très local, évoque la Nouvelle Calédonie). Sa proposition, bien défendue, sera ovationnée par un grand « Orsa ! »

Le Grand Frère propose à l’assemblée la désignation du nouveau Grand Frère, Crac’ Membrures, son mandat étant arrivé à terme. Le bosco fait le tour des Frères pour récolter les boules (blanches ou noires) dans son tricorne. Après comptage et vérifications, pas de noire, Crac’ Membrures est déclaré Grand Frère. « ORSA !!! » et coup de canon !

Ce dernier, très ému, remercie son auditoire et appelle ceux qui vont l’entourer dans sa tâche (scribe  Garde-Temps ; bosco Serre File ; subrécargue Tacaud ; chapelain Corne de Brume)

Ceci nécessitera beaucoup de « Orsa » et d’orange du pendu !

Un apéritif agrémenté par les préparations de Patachou, permettra d’attendre les derniers ajustements des agapes.

Tous passent à table, la bonne chair et le bon vin délie des langues . (Bravo au bosco Sans Quartier et Patachou ainsi qu’à leurs Captivantes, pour la préparation du repas).

Les invités sont présentés, les chants et les rires s’entendront jusque tard dans la nuit (ou plutôt de bonne heure le matin…)

Le Grand Boucan d’été austral s’achève sous un beau ciel dégagé, chacun prenant son temps pour nettoyer, ranger, et hisser les voiles…